Reprendre les bases : que dois-je avoir dans mon dressing ?

C’est bien joli de faire un article sur les tendances de l’automne/hiver 2020, sur les pièces dans lesquelles investir pour cette saison sans avoir peur de le regretter les saisons prochaines… Mais à quoi ça sert tout ça si on a pas les bases ? Et oui, pour twister les basiques de notre dressing avec ces pièces tendances de saison, encore faut-il savoir qu’elles sont les bons basiques à avoir dans notre penderie. Ceux qui vont nous suivre longtemps, car ils sont intemporelles, dans des matières de qualité et coupés de manière si incroyable que, peu importe la tendance du moment, ils iront toujours avec tout, vous donnant l’air d’une fille dans le vent en toutes circonstances. En effet, d’après moi, il y a certaines pièces dans lesquelles il est bon d’investir avant de se lancer dans l’achat de pièces plus particulières à une saison et à une tendance donnée. Il s’agit des basiques de notre dressing. Ces pièces qui se suffisent à elles-mêmes, mais qui sauront aussi se faire plus petites lorsqu’on voudra les twister avec une pièce du moment. Mais alors, quels sont ces fameux basiques à pendre dans notre armoire ? Quel est ce minimum à avoir dans notre dressing pour consommer la mode sans excès, mais toujours avec style ?

Les tee-shirts

Commençons par le plus simple et le plus évident : le tee-shirt. Que ferions-nous sans tee-shirt dans notre garde robe ? Notre allié les jours de flemme ultime de la petite blouse ou de la chemise, celui qui nous permettra de nous réchauffer les jours d’hiver en layering sous nos pulls (oui, je prévois un hiver très froid, j’ai décidé de passer outre le réchauffement climatique), celui qui nous permet de ne pas nous prendre la tête, tout simplement, parce qu’il faut bien mettre quelque chose en haut ! L’idée de base étant de consommer la mode de manière responsable, rien ne sert d’avoir une collection époustouflante de tee-shirts (ce n’est pas parce qu’il y en a à 5,99€ qu’il faut en posséder une trentaine, par exemple) ! Je pense qu’il faut bien les choisir, quitte à en avoir moins mais de meilleure qualité (je sais je vais le répéter beaucoup, mais c’est l’idée du blog). Je pense que pour avoir une bonne base il faut :

  • Deux à trois tee-shirts blancs.
  • Deux à trois tee-shirts noirs.
  • Deux ou trois tee-shirts de couleurs (pas trois fois la même couleur) ; plutôt une couleur qui flatte le teint, comme le rose, qui va à tout le monde.
  • Un tee-shirt à slogan ou à imprimé de groupe de musique.
  • Un ou deux débardeurs de type marcel (blanc ou noir).
  • Une marinière manches longues, elle passe partout, elle est quasiment automatiquement associée à l’image de la garde-robe française, alors pourquoi s’en priver !

Les chemises

Si ça ne tenait qu’à ma façon de m’habiller, les chemises ne seraient pas des basiques de la garde-robe ; je les trouve plutôt inconfortables. Néanmoins, il est vrai qu’une chemise ajoute un supplément d’âme à une simple paire de jeans, qu’une fois juxtaposée à la bonne veste et aux bons accessoires, elle permet de sortir du lot et d’avoir l’air d’une fille vraiment cool. C’est pour cela que je constate qu’il y a plusieurs sortes de chemises à posséder (mais pas trop quand même si vous n’avez pas un travail-chemise) :

  • Une ou deux chemises blanches (ou plus si vous avez un travail qui vous y amène).
  • Une chemise bleue.
  • Une chemise en soie (avec une couleur qui va à votre teint, tout en allant avec tout).
  • Une chemise de type pyjama.
  • Une blouse en dentelle ou broderie, soit blanche, soit noire.

Les pulls

Je sais, les pulls ne sont utiles qu’en automne/hiver, mais quand même, ils restent des basiques super importants pendant cette période là. En plus, un petit pull sur les épaules ça peut toujours être une bénédiction face à la fraicheur des soirs d’été (ou d’automne post réchauffement climatique on dirait). Mais bon, est-ce une excuse pour se mettre à l’achat compulsif de pulls ? Non ! Seuls ceux qui suivent sont réellement de bons investissements :

  • Deux ou trois pulls pas trop épais, pourquoi pas en matière noble (par exemple, le cachemire), à choisir dans des couleurs plutôt basiques telles que le noir, le bleu marine, le beige ou l’écru.
  • Deux ou trois cols roulés pas trop épais (histoire de le glisser sous n’importe quoi, même une robe), toujours dans des couleurs basiques.
  • Un ou deux sweat-shirts, dans l’idéal bien confortables et pourquoi pas oversize, un dans une couleur neutre et un dans une couleur sympathique et flashy (capuche ou pas, c’est à votre guise).
  • Deux ou trois pulls en grosse maille, un peu sur le même principe que pour les sweat-shirts quant au choix des couleurs à posséder.
  • Un pull à maille irlandaise (ou torsadée), j’avoue préférer une couleur claire comme l’écru ou le beige pour celui-ci.
  • Un cardigan (aka le petit gilet à bouton qui revient en force depuis un moment).

Les vestes et manteaux

En plus de nous tenir un peu chaud aux épaules, les vestes et les manteaux sont aussi des valeurs sûres pour ajouter un certain je ne sais quoi à nos tenues. Oui, même les vestes et les manteaux les plus basiques de cette catégorie ont le don de rendre nos tenues plus cools et dans le vent en un battement d’ailes (est-ce que vous tenez le jeu de mots là ?). Les voici :

  • Une veste en jean, que l’on préfèrera en jean brut et oversize pour s’adapter au maximum de tenues possibles.
  • Une veste saharienne/cargo, plutôt kaki ou marron, même en jeans et tee-shirts blanc, on se sent tout de suite plus cool avec elle sur nos épaules.
  • Un ou deux blazers, plutôt oversize, avec des épaules bien structurées et dans une matière qui ne va pas faire des siennes. En posséder un noir semble être une obligation pour s’en sortir en toutes situations ; il est utile pour le travail et il va structurer les tenues cools, comme il va dédramatiser une tenue hyper féminine et poussée.
  • La veste en tweed de style Chanel, très chic au travail (attention au premier degrés) et très cool sur un look casual.
  • Un perfecto en cuir, j’avoue je le préfère en noir, même si en écru ça passe sûrement avec beaucoup de tenues aussi.
  • Un blazer en cuir, je sais, on ne l’aurait pas qualifié de basique il y a trois ans de ça, mais, aujourd’hui, il l’est clairement. Il s’est installé dans notre dressing comme une huitre sur son rocher.
  • Un trench-coat, le beige, le vrai l’unique, ai-je besoin d’argumenter ?
  • Une doudoune courte, j’avoue peu importe la couleur elle est chaude, fun et cocooning, elle est la caution street d’un look fi-fille ou da-dame (et je l’aime encore plus avec une capuche, mon brushing aussi).
  • Un manteau mi-long en drap de laine, plutôt beige, marron ou bleu marine, ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça que je le ressens (haha).
  • Un manteau doudou, celui qu’on croirait fait en ours en peluche (et sûrement pas en vrai animal merci).

Les pantalons et jeans

Dois-je m’étendre sur la nécessité de porter un bas ? En l’occurrence, un pantalon ou une paire de jeans. Mais l’idée de constituer sa base de pantalons dans son dressing, c’est de ne pas se laisser emporter dans la spirale de l’achat compulsif de pièces, juste parce que ce pantalon noir n’a pas la même coupe que cet autre pantalon noir. Mais comment ? :

  • Deux à quatre jeans droits (ou dans la coupe qui est ouf sur notre booty), des de couleur brut et des noirs, plutôt taille haute.
  • Une paire de jeans évasés, plutôt brut pour être dans le mood jusqu’au bout.
  • Un ou deux pantalons de type tailleur, dans une matière qui tient la route et dans une forme qui magnifie notre silhouette (aka le pantalon go-to). On en cherche un noir et un dans une autre couleur (pourquoi pas flashy ou imprimé classique) et le must reste de trouver la veste assortie.
  • Un pantalon évasé/fluide, dans une bonne matière et une couleur qui va avec tout (définition à votre guise). À vous de trouver l’évasé qui vous va comme un gant.
  • Un pantalon en cuir, qu’on préfèrera pas trop près du corps et dans une coupe qui (de nouveau) est adaptée à votre silhouette ; bien sûr cuir ou simili cuir, le second n’empêchant pas de trouver une bonne qualité (par exemple, les pantalons en cuir vegan chez Stella McCartney ou Nanushka).
  • Un pantalon en velours côtelé, je sais c’est utile surtout en automne/hier, mais quand on arrive à cette saison, c’est comme pour les pulls, ce basique est essentiel. On l’adore dans des couleurs qui vont avec tout – plutôt noir, bleu marine ou marron – et dans une coupe qui nous va à merveille pour ne pas s’en lasser (du slouchy à l’évasé).
  • Un jogging, parce que ça sert toujours (et pas que pour faire un voyage en train parce qu’on aime le confort).

Les jupes

On aurait pu se simplifier la vie et faire une catégorie « les bas ». Mais bon, j’aimais bien séparer les jupes c’est mieux. Bien sûr, si vous n’êtes pas une adepte de la jupe et que vous n’en portez qu’une toutes les années d’éclipse solaire totale, cette catégorie n’est pas une catégorie de basique pour vous. Chacune son truc d’abord ! Sinon, je crois qu’il faut au moins avoir les jupes suivantes :

  • Une mini jupe, mais quand je dis mini elle est quand même censée couvrir nos fesses, je précise. Je trouve qu’elle a beaucoup de points positifs, comme faire des jambes interminables, même aux mini-pouces (team mini-pouces on lève la main).
  • Une jupe mi-longue en soie ou satin, qu’on choisit unie pour la mettre avec plus de choses (ou imprimé léopard qui va curieusement avec beaucoup de choses quand il est bien dessiné) et pas trop transparente. Une couleur plutôt foncée, car les couleurs claires font souvent taches quand on les met sur des collants noirs opaques ou semi opaques. Enfin, choisir une coupe qui va à notre silhouette, car certaines partent en léger évasé en bas, quand d’autres sont droites.
  • Une jupe plissée, parce que même s’il y a toujours quelqu’un pour dire qu’elle est finie, la jupe plissée, elle, résiste et on aime la mettre avec des pièces cools pour la décaler.
  • Une jupe en cuir, je sais c’est spécial, mais, comme le pantalon dans la même matière, elle résiste aux années et change une tenue du tout au tout.
  • Une jupe crayon, elle aussi ancrée dans la garde robe, elle féminise un sweat-shirt ou parfait une tenue de travail qu’on saura mettre au gout du jour ; plutôt la choisir unie et dans une matière bien galbante.

Les robes

De nouveaux, si vous n’êtes pas en kiff à l’idée de mettre vos gambettes à l’air, ce ne sont pas des pièces à considérer comme des basiques. Sinon, il y a certaines robes qu’on est bien contente de trouver dans sa garde robe :

  • Une petite robe noire (ou trois), sachant qu’il faut du temps pour trouver la coupe de robe qui nous va au poil. La PRN est un atout à sortir quelque soit les circonstances, on est donc bien contente d’en avoir sous le coude.
  • Une robe nuisette en satin ou soie, comme la jupe dans la même matière, c’est un go-to des silhouettes pour les féminiser. Vous allez me dire qu’en hiver on se les gèle avec une robe nuisette, mais pas du tout, ajoutez-y un col roulé ou une chemise en-dessous, elle est réchauffée en même temps que coolisée.
  • Une robe chemise, qu’elle soit dans une matière chemise blanche, en jean ou une matière plus épaisse type saharienne, on peut la sortir pour un look casual comme pour une sortie en l’accessoirisant comme il faut. Du coup, on l’a choisie unie et on évite les imprimés de type chemise à carreaux de bûcheron, sinon ce n’est plus un basique mais une tendance (éloignée).
  • Une robe portefeuille, de toutes les formes de robes, je crois que celle-ci va à toutes les morphologies de manière impeccable ; unie ou imprimée, peu importe, la robe portefeuille sera votre pièce basique maîtresse, qui s’adaptera aux circonstances grâce à vos accessoires, été comme hiver (enfin pas un été où il fait 40 degrés, j’avoue).
  • Une robe bohème, un peu fluide, un peu longue, imprimé fleuri ou cachemire, il vous reste à trouver le décolleté, la coupe et la forme de manches qui vous magnifient ; elle fait son come-back à toutes les saisons. On se l’approprie et on en fait un de ses basiques.
  • Une robe pull, c’est douillet, c’est stylé et c’est suffisant comme argumentaire.

Voilà une liste complète, à mon gout, des pièces qu’il faudrait avoir pour remplir sa garde-robe de basiques à toutes épreuves. D’ailleurs, si vous observez bien les photos les illustrant tous, vous remarquerez que plusieurs basiques sont parfois présents sur une même photo, composants des tenues inspirantes. Cette idée de basiques essentiels n’est pas une obligation, mais plutôt une logique de consommer la mode autrement, en minimisant l’achat de pièces inutiles et en faisant en sorte que celles que l’on possède soient moins nombreuses, mais efficaces et durables. Dans cette idée, on privilégie la qualité à la quantité pour qu’ils durent longtemps, qu’ils tombent bien et qu’ils restent au gout du jour, même dans plusieurs jours (mois ou années). A partir de là, le stade de cool et bien habillée est atteint et, pour arriver au stade de tendance sans me ruiner, je peux commencer à acheter des pièces en vogue à un instant T, tout en réfléchissant à l’intérêt de chaque tendance et à sa répercussion dans les prochaines saisons. De cette manière, je fais des économies en rachat perpétuel de basiques, mais aussi dans l’achat de it-pièces coup de coeur (et coup de vent). Au-delà de cette idée de garde-robe d’essentiels, s’est récemment constituée celle de « capsule garde-robe ». Si cela vous intéresse, nous pourrions en parler dans un prochain article !

Marieliiily

One thought on “Reprendre les bases : que dois-je avoir dans mon dressing ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.